Cuisine Internationale Végétarienne

les 7 mythes de la cuisine veggie

Y a pas de look pour manger veggie! @storyvillegirl

Lorsqu’en soirée, je dis que je ne mange plus de viandes, plus de poissons, plus de crustacés, mon entourage me demande si je suis végétarienne, végétalienne, vegan , antispéciste?

A cela, je réponds que je ne rentre dans aucune case, parce que je suis terriblement gourmande et de ce fait, je déborde dans toutes les cases! 🙂 .

Pour faire briller les étincelles de chacun et faire ainsi de la lumière sur les différentes appellations, je leur demande s’ils connaissent les différents engagements. C’est souvent là que je trouve le premier bug! Et vous? Connaissez-vous la différence de chacun?

Le végétarien, ne mange aucun animal, y compris les poissons, les crustacés et les sous-produits de l’abattage des animaux comme la gélatine, la présure. Cependant, il consomme des produits laitiers sans présures, des yaourts sans présures, des oeufs, du miel.

L’ovo-végétarien, est un végétarien qui mange des oeufs mais ne prend aucun produit laitier.

Le lacto-végétarien, est un végétarien qui boit du lait mais ne mange pas d’oeufs.

Le végétalien, ne consomme aucun animal et aucun produit d’origine animale et sous- produits de l’abattage des animaux.

Le vegan, ne consomme aucun animal et sous- produits de l’abattage des animaux. Il est totalement engagé dans la protection des animaux et les défend dans tous les domaines que ce soit les parcs d’attractions comme les zoo, les aquarium, les feria centrées sur la tauromachie, les promenades touristiques avec les animaux. Il n’utilise aucun produit testé sur les animaux que ce soit produits ménagers et cosmétiques. Il ne porte aucun vêtement en peau, ni cuir ni laine, ni fourrure.


Une fois mis ces termes au clair, les questions s’enchaînent dans tous les sens. Je prends le temps de répondre à chacun.

Seriez-vous tenter de vous glisser dans ma poche pour voir si vous aussi, vous vous posez les mêmes questions? Sachez que c’est bien normal! 🙂 quand on ne connait pas, on suppose…et souvent on est à côté du vrai. Alors, allons-Y!

Mythe 1-La cuisine végétarienne est ennuyeuse et compliquée.

Etre végétarien, végétalien ou vegan ne veut pas dire manger bio, manger cru, manger sans gluten, manger Que du Soja, être crudivore, locavore, manger toujours des légumes frais et forcément adopter un certain look pour correspondre à une case! Restons simples et restons vrais!

Ce sont des styles de vie qui correspondent à des valeurs axées sur l’environnement, la suppression de l’exploitation animale, la santé.
La cuisine végé est incroyablement colorée et savoureuse. Les plantes aromatiques et légumes savent faire valser les papilles :). Mes parents ne m’ont jamais initié à manger autrement. Je mangeais de la viande matin et soir et même à 16h00!
J’ai effectué ma transition végétale par prise de conscience. Si la cuisine végétarienne avait été une cuisine ennuyeuse, gourmande comme je suis, je n’aurai pas persévéré. Et je poursuis ma transition toujours avec bienveillance et avec sérénité.


Mythe 2-La cuisine végétarienne, avec les enfants c’est pas gagné!

Incroyable! Ils se régalent 🙂
@ maartmeest

Mes enfants ont bien été surpris!

J’avais tellement envie de leur faire plaisir, que je me suis mise à cuisiner. Voilà mon premier changement : faire de la cuisine simple et familiale! Pour le coup, ça a surpris la famille et surtout ma mère qui n’en revenait pas.

C’est vrai que j’étais plus souvent à table qu’aux fourneaux! 🙂 Ceux qui ont pu apprécier ma transition végétale, ce sont mes 4 enfants. Au début dubitatifs, ils se voyaient mâcher de la salade à table et finir au fast food avec les petits derniers, entraînant leur père au passage! …

Ils ont tous été bluffés quand ils ont vu que je m’efforçais à cuisiner pour eux et que je faisais tout pour que mon nouveau ma nouvelle cuisine corresponde à leurs goûts.

Chaque jour, je sortais des pâtisseries, des burgers, des nuggets, des sushis. Ils se sont laissés séduire et ont accueilli joyeusement mes autres plats savoureux en sauce.

Mon défi: “30 jours pour les rendre accro à ma Veggie food” même s’il a été difficile à tenir car j’ai râté des plats, modifié des recettes, recommencé, m’a permis à prendre confiance en moi et leur a donné un échantillon de ce que pouvait être la cuisine végétarienne. Nous sommes en transition donc je cuisine le moins possible avec les oeufs bio.

Gourmande de la vie, j’ai toujours faim d’apprendre. Surtout passer à l’action pour m’être en pratique mes connaissances. Je voulais que ma famille se rende compte que je pouvais cuisiner bon, voire meilleur sans leur causer de véritables manques et surtout manger aujourd’hui en totale correspondance avec nos valeurs et nos repas de famille sont aujourd’hui végétariens.

Mythe 3- Pour les sorties entre amis trouver au menu du veggie, c’est compliqué

Pour les sorties aux restaurants, je regarde la carte, on cible les restaurants Japonais, Indiens, Thaï, Italiens, il y a toujours des “plats veggie”. On trouve en France des plats “veggies” au menu. Dans les pays frontaliers, c’est plus courant. Il y a toujours moyen de se débrouiller pour manger végétarien vegan.

risotto à l'oeuf croustillant

C’est comme tout , quand on ne sait pas, on achète tout et n’importe quoi!. Comparez le prix au kg de viande et du poisson, rapportez- le au prix du kg de tofu Bio ou celui des légumineuses, des céréales et plantes aromatiques et autres légumes de saison!

Mythe 4-C’est cher de cuisiner comme toi!

@ risaslta
 

Vous serez surpris de constater que vous aurez plus dans votre poche à chaque fin de mois pour vous récompenser de vos efforts pour la Planète avec quelques bonnes bouteilles de vin à déguster avec vos plats végétariens!.


Plus on avance dans la cuisine végétale, plus on découvre de nouvelles épices, des céréales anciennes; notre prix de panier augmente mais sachez qu’il n’y a aucune obligation pour cuisiner végétarien. La cuisine végétale fait du bien au corps comme à l’esprit, on cuisine autrement et on découvre l’Art de cuisiner des légumes. On se régale vraiment tout en faisant du Bien à notre santé globale.


@DaffyDuke

On peut manger veggie pour trois fois rien cela dépend de chacun. Nul besoin de s’équiper d’appareils onéreux ménagers. Il suffit d’1 casserole, 1 sauteuse, un petit four, un couteau, une plaque de cuisson. Il est facile de se créer du bonheur à travers ce mode de vie; c’est une cuisine créative qui se réinvente, tournée vers la compassion et le respect.

Mythe 5-Ne pas manger comme les autres c’est compliqué!

Inviter ces amis ce n’est pas si compliqué. De vrais amis acceptent de s’ouvrir à ce qui nous importe. Mes amis adorent manger autrement et découvrir. Ils ont déjà eu l’occasion de goûter à mes plats quand j’étais invitée chez eux.

Ramener un plat à partager lorsqu’on est invité, est une Belle Invitation à ouverture d’esprit. Un gâteau, un plat ou des apéritifs. Cela permet d’être dans la participation, donne des idées de sauce, de plats de légumes. Ils adorent et ça leur pose moins de tracas, car ils ne savent pas ce que je peux manger. Depuis la sortie de mon blog, ils découvrent d’autres manières de cuisiner des légumes et se surprennent à s’ouvrir à ma cuisine végétale. Ils insèrent des plats dans leurs menus de la semaine!.

Mythe 6-Cuisiner végé ça prend du temps!

Comme tout, il y a des réflexes à pendre! Le plus long c’est de préparer la terre, planter arroser prier que ça pousse récolter! :). Un conseil, si vous êtes comme moi, achetez vos légumes directement:) Le plus long pour vous sera d’éplucher vos légumes! Un autre conseil, si vous n’avez pas de temps, pensez aux légumes surgelés crus et non-cuisinés, aux boîtes de conserves et les bocaux de conserves. Et pour le timing, sachez qu’il est possible de sortir des plats délicieux veggie en moins de 15 minutes!

Mythe 7-Et les protéines ?

Pour les protéines, il y en a partout! La principale source de protéines sont les légumineuses. Elles sont riches sur d’autres points aussi. On peut les consommer en boîte pour gagner du temps ou les faire tremper avant de les cuisiner. Il y a aussi toutes les graines qu’on ajoute aux plats comme les arachides, les noix de cajou, le chanvre et le quinoa etc.

Que l’on ait une alimentation carnée ou pas, sachez que tout le monde peut avoir des carences!.

Se supplémenter en vitamine B12 est essentiel si on est végétalien et vegan.

J’ai choisi, d’apporter à mon alimentation de la variété au quotidien.
Je diversifie mes sources et mange une cuisine variée, riche en produits bruts, des plats variés en sauce, des associations constituées de légumes, de légumineuses, fruits, noix, graines, produits céréaliers complets. Légumineuses et céréales sont complémentaires. Comme elles ne sont pas toujours idéalement équilibrées, parfois elles manquent d’acides aminés soufrés et c’est aussi pour cela qu’on les associe aux céréales qui elles en contiennent. On trouve dans la plupart des pays, des recettes qui les mélangent. Connaissez-vous, le dahl en Inde? recette sur mon blog, le riz sauce cacahuète en Afrique? Avez-vous remarqué l’association des pois chiches et de la semoule de couscous? Ces plats mexicain cuisinés de maïs et haricots rouge?. Mais je vous rassure, dans nos pays où nous accédons facilement à une nourriture riche et variée, il est inutile de s’angoisser à combiner les céréales avec les légumineuses. C’était un vieux mythe pour le coup :)! il visait à rapprocher l’apport quotidien en acides aminés de celui qu’on obtient avec une alimentation riche en produits carnés. Donc inutile de vous tracasser à combiner céréales et légumineuses, au cours du même repas, il suffit de varier les sources de protéines dans la journée. 😉

Cela m’a beaucoup rassurée de savoir que les protéines végétales pouvaient me maintenir en meilleur santé que le protéines animales-revue Jama Internal medicine-. L’excellente nouvelle c’est que les protéines végétales n’augmentent pas la pression artérielle, protègent du diabète et réduisent le taux du “mauvais cholestérol”. Le médecin nutritionniste Jérôme Bernard- Pellet, une pointure et référence en nutrition, vous trouverez sur le net des articles sur lui, expliquait” Plusieurs études ont montré que ceux qui ne mangeaient que des protéines végétales étaient en très bonne santé. L’espérance de vie des végétaliens est même supérieure de 5 à 6 ans de celle des omnivores”. C’est vrai que je suis plus attentive à l’Equilibre, la Qualité et la Variété de notre alimentation familiale.

Vous avez donc retenu, que les sources de protéines végétales proviennent des légumineuses, légumes vert à feuilles, des céréales, des fruits oléagineux et des graines. A savoir, que la source la plus riche en protéine est le soja qui contient plus de protéines que la viande. Les protéines végétales sont riches en glucides complexes et en fibre. Elles sont une source d’énergie et favorisent le confort digestif.

En comparaison 100gr de légumineuses apportent autant de protéine que 100gr de viande, de poisson ou d’abats sans apporter de graisses saturées et contient plus de Fer. La bonne nouvelle, c’est que les légumineuses ne font pas grossir, elles rassasient longtemps. Elles protègent des maladies cardio-vasculaires, stimulent très peu la production d’insuline. Elles sont – Sans graisses saturées-.    Pour ce qui est du Fer, pour mieux absorber le Fer végétal contenu dans les végétaux, la solution c’est de l’associer au cuivre (présent dans les légumineuses entre autres) et à la vitamine C en arrosant de jus de citron, d’autres agrumes, d’herbes aromatiques. Encore là, on consomme tellement de fer sur notre semaine, avec les végétaux que nous comblons les éventuelles possibilités d’être carencés.

Alors oui! Les consommer ça peut donner des gaz 🙂 !!!

Inutile de polluer plus la planète 🙂 l’élevage intensif des animaux qui n’ont d’autres destins que d’êtres des produits alimentaires s’en charge déjà!

Choisissez de consommez les légumineuses l’année de leur récolte. Trempez-les entre 9 à 12 heures dans de l’eau avec 1 cuillerée à café de bicarbonate de soude et jetez l’eau de trempage. Leur cuisson se démarre à froid et dans une eau non salée. N’oubliez pas de mettre 1 cuillère à soupe d’huile pour mieux retirer la mousse qui apparaît en surface pendant la cuisson.

Et nous voici arrivés au terme de cet article. J’ai pu partager un bout de mes soirées avec les mythes qui tournent autour de l’alimentation végétale. Je suis en pleine transition actuellement. C’est un objectif de coeur. Je vous rassure, je n’étais pas du tout une fan de cuisine. Mon envie de devenir végétarienne était plus Fort que tout parce qu’aujourd’hui, dans nos pays riches et développés, nous avons le choix de pouvoir manger autrement, nous avons accès aux informations.

Je sais que je peux manger sain et équilibré, être en meilleure santé, vivre plus longtemps en laissant vivre tous les animaux et préserver la Planète. Je savoure mes plats en pleine conscience.

Vivre & Etre, faire sa part pour la Planète pour les Animaux, c’est possible ETC’est pas un mythe! 

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Les plus grands mythes de votre domaine” organisé par Elodie et François du blog La Céto Sympa. Si vous avez aimé cet article, je vous remercie de cliquer sur Partager l’article !

https://faisbrillertesetincelles
Fais briller tes étincelles


J’ai pris beaucoup de plaisir à écrire cet article. Je vous propose de partager dans les commentaires, les questions que vous vous posez et si vous vous êtes reconnus dans ces mythes évoqués. N’hésitez surtout pas à me poser vos questions je serai heureuse de vous répondre. A bientôt de vous lire!

Florence

Partager l'article
  • 6
    Partages

2 commentaires

  • Nath nutri-momes

    Merci pour cet article qui m’a fait sourire sur certains points 🙂
    Quand tu parles de la prise de tête pour faire manger ses enfants, chez moi, c’est plutôt mon homme 😉
    Nous ne sommes pas végétariens mais je cuisine de plus en plus de repas sans viande, poisson, etc. Et souvent mon homme me demande où est la viande. Quand je lui dit qu’il n’y en a pas, il bougonne mais lorsqu’il goûte le plat, il se rend finalement compte qu’il est très bien ainsi 🙂

    Pour ce qui est du coût, ça dépend surtout si on achète des produits de saison, des lieux où on fait ses achats, etc. J’ai écrit un article à ce sujet. Je me permets de te le partager : https://nutri-momes.com/repas-3-astuces-pour-reduire-mes-depenses/

    Et oui, la vitamine B12 est importante à surveiller !

    Sur ce, je vais aller voir ton défi 🙂

    • Florence

      bonjour Nath, ça fait toujours plaisir de pouvoir converser. C’est exact! Cuisiner végétarien n’est pas plus cher voir moins cher que qu’avoir une alimentation carnée. Je conseille de favoriser les achats de producteurs locaux et de saison et comparer les prix des différentes enseignes et sur le net également. Un des mythes évoqué est que c’est cher! Cela peut l’être où et quand on les achète. Où faites vous vos courses. Passez- vous par des producteurs locaux? A bientôt de vous lire et au plaisir de se retrouver sur la toile 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :